Qu’est-ce que le Web to Store ?

Web to Store

Le Web to Store désigne l’attitude d’achat qui du consommateur qui va effectuer une recherche sur Internet avant d’effectuer son achat en magasin physique.

Avec l’apparition des premiers sites e-commerce (Pure players), les experts prévoyaient une montée en puissance du commerce électronique au détriment des points de vente physique (Brick and mortar). Mais on constate aujourd’hui que cette montée en puissance du e-commerce laisse une part conséquente du marché aux points de vente physique. En effet, on observe en 2012 que 92% des achats se font en magasins (1).

Web to Store : Internet, une révolution dans le processus d’achat

La véritable révolution se situe au niveau du comportement avant achat car 95% des consommateurs ont déjà fait une recherche sur Internet avant d’acheter (2) et au fait que 77% des consommateurs connectés estiment qu’Internet est une étape importante avant l’achat en magasin (3). C’est dans cette nouvelle étape de « pré-shopping » que réside le concept de Web to Store. Il permet aux consommateurs un accès rapide aux informations et aux services que propose le magasin : horaires d’ouvertures, emplacement géographique du magasin, moyens de paiement disponibles,… Mais cet étape d’avant achat permet également l’accès à des informations non accessibles hors ligne. Le consommateur peut ainsi comparer le produit avec la concurrence, analyser les caractéristiques, consulter les avis d’Internautes (dont ses amis), etc.

Le Web to Store d’un point de vue marketing

D’un point de vue marketing, le Web to Store connote l’ensemble des leviers utilisables sur Internet pour générer du trafic dans les points de vente physique. Plusieurs dispositifs sont mis en place par les enseignes pour générer, à partir de leur site Internet, du trafic en points de vente.

Sources :

  • (1) : Toutes catégories confondus – selon les catégories de produit, la pénétration d’internet peut aller de 3% à 40% / Chiffres Précepta / Xerfi (2012).
  • (2) : Experian (2013)
  • (3) : Médiamétrie (2012)

Laisser un commentaire